La réhabilitation de l’appareil respiratoire

Améliorer le quotidien du patient et le rendre autonome.

La réhabilitation respiratoire telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui à LANDOUZY s’articule autour d’un seul objectif : améliorer l’adaptation à l’effort et réduire la sensation de dyspnée.

Tout ce qui peut améliorer le souffle, l’équilibre et le mieux-être

La réhabilitation respiratoire est conduite par une équipe pluridisciplinaire (pneumologue, médecin, infirmier, kiné, professeurs d’activité physique adaptée, diététicienne, psychologue…) en fonction des besoins du patient et du programme défini lors de sa prise en charge. Au programme, des activités physiques comme du vélo, du renforcement, de la gymnastique mais aussi de la kiné respiratoire et de l’éducation thérapeutique. Ce programme est associé à des mesures hygiéno-diététiques (arrêt du tabac, lutte contre la dénutrition, renforcement et assouplissement musculaires, prise en charge psychologique de patients souvent dépressifs). Pour résumé, tout ce qui peut améliorer le souffle, l’équilibre et le mieux-être.

Lorsqu’on souffre d’une maladie chronique et en particulier de la BPCO, on a tendance à limiter progressivement son activité quotidienne. Cela entraine une diminution de la masse musculaire et des performances. A l’inverse, cela augmente la sensation d’essoufflement à l’effort. Grâce à l’activité physique régulière et adaptée, l’adaptation respiratoire, cardiaque et musculaire à l’exercice s’améliore, ce qui retentit très vite sur la qualité de vie au quotidien.